Cette fois, je me suis risqué à analyser une partie de Léo. La difficulté n'est pas moindre comparativement à une partie de Michael Massoni, sachant que le sens de nombreux coups m'échappe rire_papy.

Toutefois, l'anonymat de son adversaire piqua ma curiosité et je me pliais de bonne grâce à une analyse attentive. Pratiquant moi-même la structure de semi-Slave adoptée par les Noirs, je n'imaginais pas que l'on puisse survivre aussi longtemps en perdant autant de temps. J'ai déjà vécu la même expérience face à Grégory Bicchierai et j'ai fini avec le roi en string !

Bon mais tout cela reste du blitz mais le final est plutôt joli corse