Et oui, Michaël gardera toujours en mémoire les images de son aventure géorgienne. Une seule partie, fut-elle celle qui lui aura coûté la troisième place que tous nous espérions le voir occuper, ne saurait laisser dans l'ombre un parcours exceptionnel. Certes il faut apprendre de ses erreurs, mais il faut aussi que Michael s'appuie sur ses succès car ce sont autant d'échelons qui lui permettront de grimper vers de plus grands exploits. J'espère que ce sera avec un esprit conquérant qu'il se rendra en Grèce pour le Championnat du monde des jeunes car ses adversaires le craindront samoura_.

Pendant le déroulement de ce championnat d'Europe des jeunes, où je n'ai eu de cesse de maudire la retransmission des parties par les organisateurs géorgiens, je pensais au supplice auquel Micha devait être soumis sur le plan alimentaire. Pensez donc, pendant une dizaine de jours devoir manger des blinis de poisson au p'tit déj', des boulettes de viande bouillie au déjeuner et je n'ose imaginer quelle autres spécialités locales au diner, vous n'en auriez pas commises, vous, des boulettes sur l'échiquier ? A la place de Michaël, dans cette triste dernière ronde, en voyant cette foutue tour atterrir en h1, j'en aurais dégobillé sur la tête de mon adversaire toutes les arêtes des hachis de brandades de morues que j'aurais été forcé d'avaler pour faire honneur à la cuisine du pays hôte vomi.

Sinon, je remets à mon prochain billet l'analyse d'une partie de Michaël et comme promis je vous livre la solution de l'étude (ou problème ? je ne sais plus quelle est la différence ) du billet du 26 septembre avec les commentaires très instructifs du blog-master du site "Les élucubrations du Baron".

N'hésitez pas à partager vos sites ou blogs favoris en les postant en commentaires !